À notre sujet

Mienis: une entreprise familiale

Faites connaissance avec une petite entreprise familiale novatrice ! Depuis plus de 150 ans, la famille Mienis s’occupe du forage de sources, et depuis plus de 40 ans, elle est spécialisée dans la conception, la fabrication et l'installation des systèmes d’osmose inverse. Nous avons des clients dans toute l’Europe et au Moyen Orient. Notre clientèle comprend entre autres des pépinières, des stations de lavage pour voitures et camions, des blanchisseries, des entreprises du secteur industriel, des hôtels, des campings et des pouvoirs publics.

Sur cette page, nous souhaitons vous faire partager quelques parties de notre histoire familiale, au moyen de photos et de quelques temps forts:

L’entreprise Mienis lors d’un salon des commerçants en 1923

familie-mienis

Années 1970 : brochure

brochure-mienis

Notre brochure bien connue des années 1970.

Article dans le journal De Telegraaf

Au début des années 1980, l’article suivant, concernant notre entreprise, a paru dans le journal De Telegraaf. Ci-dessous, vous trouverez également la version écrite et traduite.:

Par Eef Bos

NIEUWVEEN, samedi

krantdetail

Dans une petite entreprise établie dans le petit village de Nieuwveen, en Hollande méridionale, une installation d'épuration a été développée qui pourrait bien avoir une grande importance pour l'alimentation future en eau potable des Pays-Bas.

Il s’agit d'une application unique de filtres avec des mailles d’une finesse incroyable, permettant de transformer en eau potable même les eaux souterraines ou de surface les plus polluées, voire l’eau de mer, sans utilisation de produits chimiques.

Au cours des années passées, et grâce à une subvention des pouvoirs publics d'un quart de million de florins néerlandais, les propriétés révolutionnaires de ces filtres ont été découvertes par monsieur J.C. Mienis, le directeur de l'entreprise de traitement des eaux de Nieuwveen du même nom, âgé de 38 ans.

Ses activités ont été suivies tant avec étonnement qu’avec satisfaction par le fabricant de filtres, le géant chimique américain Du Pont de Nemours.

Jan Mienis : « Notre entreprise effectue depuis plus d’un siècle déjà des forages de source au profit de l’alimentation en eau des entreprises agricoles et industrielles. Suite à l’augmentation de la salinité, notamment en Hollande septentrionale et Hollande méridionale, nous nous sommes dirigés de manière plus ou moins automatique vers la problématique du traitement des eaux. Au présent, quelques centaines de nos installations fonctionnent dans le pays et à l'étranger. »

Les résultats d’épuration spectaculaires réalisés par Mienis BV en la matière ont été récompensés par le Ministère des Affaires économiques d’un crédit de développement d’un quart de millions de florins (environs 113 000 euros). Cette contribution a conduit entretemps aux réalisations suivantes

  • une installation dite de traitement de l'eau de mer grâce à laquelle une entreprise horticole travaille avec beaucoup de succès dans la région extrêmement « salée » de Westland ;
  • une installation d’eau potable qui répond à toutes les exigences sur un camping de Leimuiden ;
  • la possibilité d'entreprendre des projets à plus grande échelle dans l'agriculture et l'industrie.

krantMonsieur W.A. van der Vet, impliqué dans ces projets en tant que conseiller : « Tout tourne autour de la durée de vie des filtres ; on ne peut pas les utiliser sans dispositifs spéciaux dans notre pays, étant donné le degré de pollution de notre eau. Ils ne cesseraient de se détraquer et avec un prix d’au minimum quelques dizaines de milliers de florins pièce (plus de 10 000 euros), cela deviendrait une affaire trop coûteuse. Notre contribution revient à dire que nous avons énormément prolongé la durée de vie de ces filtres. À présent, les installations d’épuration fonctionnent sans aucun problème. C’est le point majeur que nous avons marqué. Étant donné l’aspect des coûts, ceci a permis d’ouvrir la voie aux applications de nature différente et à grande échelle. »

Le résultat le plus attrayant du travail de recherche est la production d'une eau potable d’une excellente qualité. Sous l’œil approbateur du toujours critique Institut national des articles pour les canalisations d’eau (le KIWA), depuis le mois d’avril, une installation fonctionne dans un gros parc de caravanes de Leimuiden ; celle-ci transforme une eau souterraine qui est loin d’être pure en une eau potable de haute qualité pour près de trois cent familles.

Monsieur de Roos, agriculteur et propriétaire du camping, est particulièrement satisfait de l’appareillage qui lui a valu le surnom de « Directeur de la première entreprise privée néerlandaise de traitement des eaux ». « Il semble que moi je m'en sors, ou plutôt que les résidents du camping s’en sortent clairement avec moins de frais que si un raccordement sur le réseau de distribution provincial avait dû être réalisé, » déclare monsieur de Roos.

Monsieur A.J. Kraaijveld, responsable de la section technologie de l'Institut national pour l’eau potable, confirme que l’eau potable de Leimuiden satisfait aux exigences strictes. « Chez Mienis, ils ont bien réfléchi et développé un système intéressant. Le plus souvent, ce genre d’installations pour l'alimentation en eau potable est non seulement trop imposante, mais surtout trop onéreuse. »

Jan Mienis : « Ce projet de camping va provoquer une forte percée. Je suis persuadé que dans un certain nombre d’années, les distributeurs d’eau potable devront passer à ce genre d'installations d'épuration, uniquement pour des considérations d’ordre environnemental. »

L'entrepreneur de Nieuwveen voit encore de nombreuses autres possibilités pour son appareillage, qui désormais outre dans l’horticulture en serres, est utilisé par exemple dans des brasseries, l’industrie laitière et la construction aéronautique (Fokker). Il peut à présent viser les gros utilisateurs, tels que l’horticulture en pleine terre, les laveries, les entreprises de développement photo, etc. En ce qui concerne les possibilités en matière d’eau potable, je pense par exemple aux campings. De plus, il existe de grandes chances dans la navigation maritime. Nous avons déjà livré des installations pour des yachts qui tiennent la haute mer ; ainsi, l’utilisation directe d’eau de mer en tant qu’eau potable est devenue une réalité.

Début des années 1990 : les frères Jan et Kees Mienis au travail

mienis-nieuweboring

Le forage d’une nouvelle source chez un horticulteur à Aalsmeer.

Salon professionnel des fleurs Aalsmeer, dans le milieu des années 1990

janenbrigitte1994

Le père Jan Mienis et sa fille Brigitte Mienis lors du salon professionnel des fleurs en 1994.

2004 : Visite de notre entreprise par le maire et les conseillers municipaux de la commune de Liemeer

bedrijf

Le maire et les conseillers municipaux de Liemeer en visite dans l’atelier de Mienis.

En 2008, l’entreprise a été reprise par la génération suivante.

fammienis

La fille, Anita Mienis, en compagnie de son mari Jochum, de sa fille Tanne et de son fils Finch.

Copyright © 2019 Mienis. Alle rechten voorbehouden.